Quelles sont les principales maladies infantiles ?

Les maladies infantiles sont celles qui surviennent la plupart du temps au cours de l’enfance. Si la majorité de celles-ci sont sans grande incidence sur la santé de l’enfant, d’autres peuvent cependant entraîner des complications. Pour éviter cela, il importe que vous recueilliez le plus d’informations sur ces maladies afin de prendre les mesures idoines lorsqu’elles surviennent.

La rougeole

La rougeole est une infection virale qui fait partie des affections les plus contagieuses. Bien que classée dans la catégorie des maladies infantiles, elle touche également les adolescents et même les adultes.

La rougeole est causée par un virus et se transmet par voie aérienne. Il suffit que la personne atteinte tousse, postillonne ou éternue pour en contaminer une autre. Il est également possible de contracter la maladie par contact direct avec une personne infectée. Il suffit, pour cela, qu’une personne touche un objet contaminé par les sécrétions nasales ou de la gorge d’une autre malade.

La rougeole qui est une maladie que contractent généralement les enfants dont l’âge est compris entre 5 et 6 mois se manifeste par :

  • une forte fièvre ;
  • la toux ;
  • l'écoulement nasal ;
  • une conjonctivite importante ;
  • une fatigue générale.

Notez que 6 jours avant l’apparition de ces signes, l’affection est contagieuse. La vigilance est donc de mise s’il y a d’autres enfants dans la maison ou si vous ne vous êtes pas encore vacciné.

Cette affection est souvent qualifiée à tort de bénigne. En effet, des complications telles que les cécités, les infections respiratoires ou les complications neurologiques peuvent parfois faire leur apparition. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire vacciner vos enfants tôt (un an). Cette vaccination est suivie d’un rappel qui doit être effectué à un âge compris entre 16 et 18 mois.

La varicelle

La varicelle est une affection que contractent souvent les enfants âgés de moins de 10 ans et qui, dans ce cas, est bénigne. Toutefois, les adultes peuvent également contracter la maladie ; ce qui peut s’avérer très dangereux et parfois même mortel.

Il s’agit, à l’instar de la rougeole, d’une maladie infectieuse qui est extrêmement contagieuse. Soulignons que cette affection qui se manifeste généralement à la fin de l’hiver et au printemps est causée par le virus Varicelle-Zona.

La varicelle se transmet par contact direct avec une personne infectée ou par voie aérienne. Dans certains cas, elle peut aussi se transmettre in utero. Les enfants atteints de cette maladie sont contagieux durant les 7 jours qui suivent l’apparition des premiers symptômes.

L’enfant contaminé par la varicelle traverse une phase d’incubation au cours de laquelle aucun signe ne se manifeste. Cette période dure entre 10 à 21 jours. C’est après cette phase que l’on note l’apparition des premiers signes qui sont :

  • une fièvre modérée qui peut être accompagnée de maux de tête ;
  • une éruption cutanée ;
  • de fortes démangeaisons cutanées.

Des complications graves, quoique rares, peuvent survenir à la suite de la varicelle. Il peut notamment s’agir d’un impétigo, du Syndrome de Reye ou encore de l’ataxie cérébelleuse.

Les oreillons

Les oreillons également surviennent à la fin de l’hiver et au printemps. Il s’agit d’une maladie virale qui est aussi contagieuse que les deux précédentes. Elle est causée par le virus ourlien et est transmissible par contact direct avec une personne infectée et par voie respiratoire.

Soulignons que la couche de la population qui est la plus touchée par la maladie est celle des enfants non vaccinés dont la tranche d’âge est située entre 5 et 14 ans. Ainsi, toute personne qui n’a pas été vaccinée est susceptible de contracter les oreillons.

Dans certains cas, les personnes qui souffrent de cette affection ne présentent aucun symptôme. Dans d’autres cas, les signes que peut présenter le patient sont :

  • une fièvre supérieure à 38 °C ;
  • un gonflement douloureux d’une ou des glandes parotides ;
  • des maux de tête ;
  • la perte d’appétit ;
  • des difficultés à déglutir ou à parler ;
  • une fatigue importante.

Ces symptômes apparaissent environ trois semaines après la contamination. Notez toutefois que l’enfant est contagieux trois à six jours avant leur apparition. Il l’est également jusqu’à la disparition de tous les symptômes.

Comme la plupart des autres maladies infantiles, certaines complications peuvent être associées aux oreillons. Dans certains cas, l’enfant s’expose en effet au risque de l’apparition d’une méningite ou encore d’une orchite.

La coqueluche

La coqueluche est une infection bactérienne qui est causée par la bactérie Bordetella pertussis. Très contagieuse, elle attaque la plupart du temps les nourrissons. Elle peut également toucher les enfants un peu plus âgés, et même les adultes qui n’ont pas mis à jour leurs vaccins.

Cette pathologie qui se transmet par voie aérienne est souvent diagnostiquée tardivement. Le fait que les manifestations de la maladie soient semblables à celles d’une affection respiratoire banale peut expliquer cet état de choses.

La coqueluche se manifeste dans un premier temps par la rhinopharyngite, la fièvre, la toux, ainsi que par de nombreux éternuements. Au fur à mesure qu’elle évolue, les quintes de toux de l’enfant s’aggravent.

Vous remarquerez également que son inspiration devient plus bruyante. Dans certains cas, ces symptômes sont suivis de vomissements. Dans les cas les plus graves, l’enfant s’expose à une pneumonie, à une otite moyenne aigüe et sa vie peut même parfois être mise en danger.

Pour éviter une contamination, il est conseillé de faire vacciner l’enfant à 2 et à 4 mois. Plusieurs rappels doivent ensuite être effectués, et ce, jusqu’à l’âge adulte.

La rubéole

Ce sont, généralement, les enfants dont la tranche d’âge est située entre 5 et 9 ans qui sont touchés par la rubéole. Il s’agit d’une affection d’origine virale qui se transmet par voie directe avec une personne infectée ou avec des objets contaminés. Il est également possible de contracter la rubéole lorsqu’on reste près d’une personne infectée qui tousse, éternue ou postillonne.

Très contagieuse, elle peut se traduire par :

  • une fièvre modérée ;
  • des maux de tête ;
  • la conjonctivite ;
  • une sensation de malaise général ;
  • des maux de gorge.

À noter que la personne infectée est contagieuse les 5 jours environ qui précèdent l’apparition de ces symptômes. Il importe, par ailleurs, de noter que la rubéole est une maladie qui peut passer inaperçue et qui est très souvent bénigne. Pour autant, vous ne devez pas passer outre la prévention qui consiste ici à faire vacciner votre enfant dès sa naissance.

La plupart des maladies infantiles peuvent entraîner des complications plus ou moins graves. Ce qu’il convient, par conséquent, de faire lorsque vous avez un doute est de vous rendre le plus tôt possible dans un centre hospitalier. Vous aurez, ainsi, plus de chances de préserver la santé et la vie de votre bout de chou.

 

 

Click here to add a comment

Leave a comment: