Enfant turbulent : comment le calmer sans agressivité ?

Il est légitime de s’inquiéter lorsque votre bout de chou est remuant de trop, mais vous devez savoir qu’il est normal qu’un enfant en bas âge soit turbulent. Il est en pleine découverte de son environnement et a besoin d’explorer la surface, de toucher tout ce qu’il voit. Toutefois, lorsque la turbulence devient excessive, elle peut être signe de surexcitation ou d’angoisse. Votre mission dans ce cas, c’est de déterminer les véritables causes de son comportement et de le calmer avec diplomatie. Trouvez ici des astuces pour vous aider à cette fin.

Gardez votre calme et essayez de dédramatiser

Vous aimeriez que votre petit ange soit tranquille ? La première chose à faire, c’est de rester calme et ferme, même si cela paraît difficile. Vous ne devez en aucun cas l’attaquer verbalement ou physiquement. Par exemple, évitez des phrases comme « tu es méchant » ou « tu es un mauvais gamin », car elles portent atteinte à son estime de lui-même.

Au contraire, vous devez lui envoyer une image positive de lui-même. S’il est dynamique et plein de vie, félicitez-le pour ses belles performances, car il se servira de cette même vitalité pour se surpasser en grandissant. Rappelez-vous que le problème provient d’un comportement de votre enfant, pas de lui-même. Le fait qu’il soit turbulent n’est pas encore un drame. Alors, le regard que vous portez sur lui et vos remarques sont essentiels à son épanouissement.

Cherchez à comprendre pourquoi l’enfant est remuant

Pour aider votre enfant à se calmer, il est important de comprendre les raisons de son excitation afin de savoir comment vous y prendre avec lui. Le fait est que de nos jours, les parents sûrs stimulent leurs enfants. C’est certes, positif, car ceci favorise leur éveil, mais s’ils s’habituent à ce que les activités s’enchaînent sans léthargie cela peut être préjudiciable. Il est donc bien de laisser au gamin l’occasion de ne rien faire puisqu’en général, les enfants ont besoin de s’ennuyer. À ces occasions, ils trouvent des activités à faire pour s’occuper.

Vous devez chercher par tous les moyens la cause de sa turbulence. Est-ce son rythme de vie qui est trop intense ? Où est-ce le vôtre qui est trop effréné au point où vous n’avez plus assez de temps pour lui ? Très souvent, l’agitation se révèle comme un signal d’appel, une manière d’attirer un parent pas assez présent. Vous avez alors pour mission de déterminer ce qui explique son comportement.

Expliquez-lui les comportements qui ne sont pas acceptables

Pour amener votre enfant à se départir de ses accès de turbulence, vous devez lui expliquer ses comportements qui ne sont pas reluisants et vos attentes. Pour ce faire, instaurez de nouvelles règles claires. Mettez-vous au même niveau que lui, regardez-le droit dans les yeux et faites-lui part de ce qui ne va pas. Par exemple : « Je ne voudrais pas que tu coures dans toute la maison au risque de tomber et te faire mal. Je n’aime pas quand tu ne finis pas un jeu avant d’entamer un autre. Je n’aime pas non plus quand tu touches à tout sans avoir ma permission. »

Ensuite, faites-lui maintenant savoir ce qu’il serait plus gentil de faire, les comportements qui sont admirables. Vous pouvez lui répéter les règles toutes les fois qu’il se comporte de manière inconvenante. Expliquez-lui expressément que son agitation n’est pas bien vue en société. Cela concourt d’ailleurs à le rendre plus responsable.

Proposez-lui des activités intéressantes

Dès que votre petit héros monte en puissance, vous devez intervenir. L’astuce idéale consiste à lui dire que vous le trouvez un peu trop excité et lui proposer des activités alternatives susceptibles de l’intéresser. Il ne s’agit pas de l’empêcher de bouger, puisque c’est un besoin vital. Vous devez plutôt l’aider à contrôler et canaliser son énergie débordante.

Étant donné que le petit a besoin de se dépenser, vous pouvez effectuer des activités physiques à l’extérieur. Il aura alors la possibilité d’utiliser son énergie de manière limitée. Variez les activités tout en prévoyant des temps de léthargie.

Félicitez et encouragez ses efforts

Beaucoup de parents ont tendance à ne mettre en évidence que ce qui ne va pas et ignorer ce qui va bien. Votre enfant a beau être tout feu tout flamme, il est bien possible qu’il vous écoute lorsque vous lui intimez de se calmer. Quand il prend un livre, se pose calmement pour faire une activité, cesse de bouger dans tous les sens à votre demande, félicitez-le chaudement. Faites-lui savoir que vous êtes fier de lui, donnez-lui de petites récompenses. Toutefois, cela ne doit pas être récurrent, pour garder un caractère exceptionnel.

Click here to add a comment

Leave a comment: