Comment amener son bébé à arrêter de sucer son pouce ?

La succion du pouce est un phénomène observé chez beaucoup de bébés après la naissance. Si certains parents le considèrent comme à la fois normal et sans aucun inconvénient, ce n’est pas le cas des médecins. Ces derniers recommandent plutôt un arrêt à partir d’un certain âge. Pourquoi l’existence d’un tel phénomène chez beaucoup d'enfants et surtout comment y mettre un terme ? Découvrez nos conseils !

Pourquoi les bébés sucent-ils leur pouce et quelles sont les conséquences d’une telle succion ?

La succion du pouce débute parfois dans le ventre de la mère. Il s’agit d’un réflexe qui procure au bébé une sensation de bien-être à travers la sécrétion de l’endorphine, l’hormone du plaisir. Cela explique pourquoi les bébés sucent davantage leur pouce quand ils sont stressés ou quand ils sont sur le point de s’endormir. Ainsi, la succion du pouce apparaît d’abord comme un phénomène normal et même bénéfique pour les bébés. Il ne devient réellement problématique qu’à partir de quatre ans.

Le principal inconvénient pouvant résulter d’une telle succion est relatif aux problèmes orthodontiques, c’est-à-dire dentaires, dont peut souffrir le bébé. À cela s’ajoutent des problèmes d’intégration ou de moqueries une fois inscrit à l’école.

Quelques astuces pour amener son enfant à arrêter de sucer son pouce

 

L’arrêt de la succion du pouce par un bébé ou un enfant se fait en plusieurs étapes et grâce à certaines astuces.

Identifier le bon moment

La décision de l’arrêt de la succion du pouce ne doit pas être prise de façon brusque, mais il faut tenir compte du moment. Autrement dit, elle doit être décidée au moment où l’enfant ou le bébé se sent le plus serein. Les moments de stress ou d’inquiétude (divorce, déménagement, maladie, etc.) ne sont donc pas des moments appropriés pour entamer le processus de l’arrêt de la succion.

Amener l’enfant à prendre sa décision

Une fois le moment idéal trouvé, il revient aux parents d’amener l’enfant à décider d’arrêter de sucer son pouce. Cela consiste à lui faire comprendre les raisons d’un tel arrêt et les bienfaits qu’il en tirera. La principale raison à lui faire valoir concerne son âge. En effet, il faut lui faire comprendre qu’il est devenu un grand garçon ou une grande fille. Il peut aussi s’avérer nécessaire de lui dire qu’il ou elle pourrait faire l'objet de moqueries de la part de ses camarades de classe.

Une autre façon idéale de l’amener à prendre la décision d’arrêter la succion est de lui lire des histoires sur le pouce. Il en existe une multitude consacrée à l’arrêt de la succion.

Aller progressivement

Pour qu’il soit effectif et sans trop de conséquences pour le bébé, l’arrêt doit se faire de façon progressive. Cela revient à déterminer des jours ou des heures où le bébé pourra ou non sucer son doigt. Il est recommandé de lui interdire la succion les matins et les jours de la semaine, mais de l’autoriser les soirs et le week-end. Il est également recommandé d’opter pour un système de récompense. Autrement dit, promettre à l’enfant une récompense donnée s’il arrivait à ne pas sucer son pouce les heures indiquées.

Lui trouver de nouvelles distractions

Il est nécessaire de trouver au bébé ou à l’enfant de nouvelles distractions pour éviter qu’il ne ressente un manque. Lui acheter des jeux manuels et organiser des sorties régulières sont d’excellents moyens pour l’occuper et détourner ses pensées de la succion.

Appliquer un produit au goût amer

Cette méthode est à employer en dernier recours. Il se peut en effet que, malgré les moyens mis en œuvre, le bébé continue toujours de sucer son pouce. Il revient alors à induire son pouce, pendant qu’il dort, d’un produit amer. Plusieurs produits du genre existent en pharmacie et sont efficaces.

Faire appel à des spécialistes

Il s’agit également d’une solution de dernier recours. Elle est cependant plus appropriée aux enfants un peu plus âgés, c’est-à-dire de quatre et cinq ans. Psychologue, médecin, dentiste sont autant de spécialistes pouvant aider à l’arrêt de la succion chez un enfant.

Être patient

Il s’agit d’un conseil primordial destiné aux parents. Ils doivent en effet comprendre que, quelles que soient les mesures déployées, l’arrêt ne se fait pas de façon systématique. L’enfant réussira certains jours et échouera d’autres jours. Perdre patience ou se mettre en colère n’améliorera pas la situation. Au contraire, l’enfant se sentira coupable, stressé et sera davantage amené à sucer son pouce pour s’apaiser.

Il apparaît en somme que la succion doit être arrêtée à partir d’un certain âge afin d’éviter au bébé des problèmes dentaires. La mise en œuvre de certaines astuces ainsi que de la patience s’avèrent nécessaire pour y arriver.

Click here to add a comment

Leave a comment: